Le bar rayé au Québec : 2 populations, 2 enjeux distincts pour les rivières à saumon - Fédération québécoise pour le saumon atlantique

Le bar rayé au Québec : 2 populations, 2 enjeux distincts pour les rivières à saumon

Depuis quelques années, on note une forte augmentation des populations de bars rayés au Québec, que ce soit dans la Baie des Chaleurs ou dans le fleuve St-Laurent. Ces deux populations sont distinctes. La population de la Baie des Chaleurs est issue de l’expansion de la population de la rivière Miramichi tandis que celle du […]

photo bar 2

Depuis quelques années, on note une forte augmentation des populations de bars rayés au Québec, que ce soit dans la Baie des Chaleurs ou dans le fleuve St-Laurent. Ces deux populations sont distinctes. La population de la Baie des Chaleurs est issue de l’expansion de la population de la rivière Miramichi tandis que celle du St-Laurent a fait l’objet d’un large programme de ré-ensemencement au début des années 2000, population alors décimée depuis les années 60. 2 populations; 2 enjeux différents !

En ce qui a trait à la population de la Baie des Chaleurs, on remarque depuis peu la présence du bar rayé dans les rivières à saumon. Conjointement avec les gestionnaires de rivières à saumon et le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), la Fédération québécoise pour le saumon atlantique (FQSA) a mis en place un système pour documenter la présence de bars rayés dans ces rivières. Nous invitons donc tous les pêcheurs à signaler la présence de bars rayés dans les rivières à saumon à l’organisme gestionnaire. De plus, pour les rivières Matapédia et Grande Cascapédia il sera autorisé de capturer et de conserver des bars rayés afin de limiter la propagation de cette espèce dans les rivières à saumon. Également, le MFFP invite les pêcheurs à déclarer leur prise hors des rivières à saumon au Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec (CDPNQ).

Pour la population du fleuve St-Laurent, elle fait présentement l’objet d’un statut de protection en vertu de la Loi sur les espèces en péril (LEP) sous l’autorité du gouvernement fédéral. Pour le moment, ce statut de protection ne permet pas le prélèvement de cette espèce. La FQSA travaille donc avec le ministère Pêches et Océans Canada ainsi que le MFFP afin de mieux documenter la présence de cette espèce et ainsi faire changer le statut de protection. Nous vous invitons également à déclarer vos prises aux gestionnaires de rivières ou au CDPNQ.

La FQSA prend très au sérieux la présence de bars rayés à l’embouchure et dans les rivières à saumon du Québec. L’ensemble des actions entreprises par la fédération vise à assurer la conservation du saumon atlantique et le maintien des retombées économiques générées par sa pêche.

Crédit photo: Hooké

Articles populaires

Semaine

Articles populaires

Mois

Publicité

Abonnez-vous à notre infolettre

Suivez-nous sur facebook

  • Gouvernement du Québec
  • Hydro Québec
  • Fondation de la faune du Québec
  • Fédération du Saumon Atlantique
  • La Capitale - Assurances Générales
Suivez la FQSA sur Facebook !