La FQSA indignée du prévèlement de l’eau des rivières à saumon de l’île d’Anticosti - Fédération québécoise pour le saumon atlantique

La FQSA indignée du prévèlement de l’eau des rivières à saumon de l’île d’Anticosti

La Fédération québécoise pour le saumon atlantique (FQSA) est outrée de l’autorisation émise par le ministère du Développement durable, Environnement et Lutte contre les changements climatiques permettant le prélèvement d’eau des rivières à saumon de l’île d’Anticosti dans le cadre d’un projet d’exploration d’hydrocarbures. La FQSA se dit convaincue que de tels prélèvements sur des […]

La loutre  2

La Fédération québécoise pour le saumon atlantique (FQSA) est outrée de l’autorisation émise par le ministère du Développement durable, Environnement et Lutte contre les changements climatiques permettant le prélèvement d’eau des rivières à saumon de l’île d’Anticosti dans le cadre d’un projet d’exploration d’hydrocarbures. La FQSA se dit convaincue que de tels prélèvements sur des rivières ayant déjà des débits déficients représenteront une menace sérieuse à la survie déjà précaire du saumon Atlantique sur les rivières d’Anticosti.

Il est reconnu que ces populations de saumon sont très sensibles à la variation des niveaux d’eau, déjà jugé comme un facteur essentiel pour le maintien des ces populations. À ce propos, le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) a récemment proposé de mettre les populations de saumon de l’île d’Anticosti sur la Liste des espèces en péril dans la catégorie : En voie de disparition. Au-delà des prélèvements autorisés dans un contexte exploratoire, la FQSA s’interroge sur la faisabilité d’une éventuelle phase d’exploitation via les techniques de fracturation hydraulique en utilisant des réserves d’eau douces pourtant limitées sur ce territoire.

Tel que le mentionne Jean Boudreault, président de la FQSA : « Les lacs d’Anticosti sont de petites superficie, l’eau des rivières provient principalement de tourbières et de la nappe phréatique engendrant des débits d’eau relativement faibles pour le maintient des populations de saumon. Il est donc irresponsable de prélever la moindre goutte d’eau dans ces milieux car il s’agit du facteur le plus critique pour la survie de cette espèce emblématique pour le Québec. La FQSA a toujours été pour le développement économique durable des régions du Québec, mais dans ce cas-ci, les répercussion négatives sont simplement trop grandes, nous ne pouvons donc qu’être en désaccord avec ce projet.»

Comme le citait, en décembre dernier, le Premier Ministre M. Philippe Couillard,: « S’il y a le moindre risque, le moindre risque, pour ce milieu naturel extraordinaire qu’est Anticosti, le projet n’aura pas lieu. » Dans ce contexte, la FQSA demande au premier ministre d’annuler cette autoration de prélever de l’eau des rivières de l’île d’Anticosti.

Source : Josée Arsenault
Responsable des communications, FQSA
communication@fqsa.ca
(819) 699-0172

Articles populaires

Semaine

Articles populaires

Mois

Publicité

Abonnez-vous à notre infolettre

Suivez-nous sur facebook

  • Gouvernement du Québec
  • Hydro Québec
  • Fondation de la faune du Québec
  • Fédération du Saumon Atlantique
Suivez la FQSA sur Facebook !